La Roséenne : Les Photos !

C’est sous un magnifique soleil cette année, que les 81 courageux se sont élancés sur le parcours de la Roséenne.

La Roséenne ! Course d'obstacles à la ferme.

Cette activité amusante est destinée aux petits et aux grands. Ce n’est pas une compétition !C’est une version adaptée du Mud Day à la ferme, autrement dit un BOUSE DAY !C’est un parcours convivial à la ferme. Un parcours d’environ…

Aziraid 2019 : Merci à tous !

Cette 9ème édition de l'Aziraid a débuté sous le signe de l'émotion avec un hommage rendu à notre ami raideur, Julien, parti trop en ce début d'année. Il avait remporté le raid en 2016 avec son équipier Arnaud présent au…

Aziraid 2019 : Raid-Book et Synopsis

Camping ouvert samedi pour les raideurs.Il y aura de la braise le samedi soir sur la base de loisir de Lavaré car les bénévoles d'Azimut 72 mangent samedi soir sur le site.    PARCOURS DECOUVERTE  PARCOURS AVENTURE  

Boutique

1213 filetdechet

Explor-nature.fr

 

logo explor

 

Calendrier

Orient Arche by Night
08 novembre 2019
Raid Ox Luna
29 novembre 2019
SOT Le Mans Batignoles
22 décembre 2019
SOT Le Mans Gazonfier
09 février 2020
SOT Le Chapelle St-Fray
15 mars 2020

0510_argentre_pPour cette 3ème manche du Challenge Pays de La Loire Ufolep, l’équipe d’Azimut 72 était composée de Willy B, Roméo et Benoit. Ils terminent sur la seconde marche du podium pour un petit point, alors que la victoire semblait acquise avec 20 minutes d’avance au retour du vtt. Malheureusement la dernière CO en a décidé autrement…..

Le raid commençait le samedi soir à 20h par un Run and Bike en semi-nocturne de 3 heures. On ne voit pas cette durée tous les jours. Le parcours était très intéressant et varié : technique, en sous bois, montée raide, et faisait environ 4 kilomètres. Nous nous sommes battus toute la soirée avec le team La Noria et nous terminons 2ème à quelques secondes des vainqueurs.

A l’arrivée, direction notre salle d’hébergement 5 étoiles enfin 4 car les douches étaient froides ! En effet, comme le camping n’avait pas encore ouvert et que l’on était que 2 équipes à dormir en bivouac, l’organisation nous a gentiment mis une salle à disposition. Du grand luxe avec micro onde, Frigo, bouilloire, chauffage enfin le top pour passer la nuit.

Le lendemain matin, le raid reprenait par l’épreuve de canoë suivi des épreuves de cordes. Pont de singe, pont de planches flottantes et via Ferrata au programme. Le plus dure sera de traverser la rivière sur une corde tendue en légère montée…aie aie aie les bras. Enfin après des efforts colossaux…nous arrivons en tête pour attaquer le vtt.

Une première partie de 10 kilomètres était fléchée, durant laquelle la mobylette Roméo nous a tiré des bouts plus à 70 km/h. Ensuite plus de balisage, place à la lecture de carte. Au moment de cette transition, les seconds nous ont rattrapé puis doublé directement. Nous avons préféré s’arrêter pour bien se situer sur la carte. Tactique gagnante, puisqu’à la première intersection le team la Noria prenait la mauvaise direction. On ne les reverra plus.

Durant le parcours vtt nous nous efforcerons de toujours se situer précisément sur la carte, ce qui au final nous permettra de ne pas faire d’erreur. Nous arrivons les premiers dans le parc à vélo, après s’être « baladés » sur un parcours à 95% en chemin. Nous nous sommes régalés.

Nous chaussons nos baskets puis direction l’accueil pour récupérer la carte de CO. C’est là que les ennuis vont commencer. Pour trouver la première balise il fallait suivre un petit road book. Après 2-3 hésitations nous parvenons à pointer la balise.

Ensuite c’est le drame. Pour la balise suivante il fallait se rendre à un point donné puis prendre un azimut, le suivre et trouver l’indice en photo sur notre feuille (un arrêt de bus). Pas compliqué vous me direz. Sauf que c’était en ville et que l’indice se situé à près d’un kilomètre du point de départ ! Difficile de suivre le même azimut en zone urbaine ! Nous finissons après avoir pesté longuement par trouver l’indice. A partir de ce dernier, il fallait de nouveau prendre un azimut pour trouver la balise. Idem, on se trouvait dans une zone habitée et l’azimut indiquer la direction des maisons. Le problème c'est qu'on avait aucune distance. Nous avons cherché et recherché et rerecherché mais la balise était introuvable.

Le souci c’est qu’elles étaient en cascade…la balise 2 donnait la 3, la 3 donnait la 4…etc. On a fini par laisser tomber. Nous avons tenté une dernière fois d’aller voir un lieu en rapport avec la définition de la balise suivante mais ce ne sera pas le bon.

On fini par retourner au départ car le temps limite d’1h30 était proche. C’est en revenant que nous nous apercevons que la dernière balise était accessible avec la carte ! Mais trop tard.

Nous passons la ligne d’arrivée avec une seule balise pointée! Notre temps d’avance ne suffira pas car les vainqueurs auront été plus malins en allant chercher la dernière balise.

Enfin nous sommes rassurés quand même, car après avoir discuté avec les autres équipes, personne n’a trouvé la balise 2 et sur les 10 seules 3 auront été trouvées. Dommage pour les concurrents et pour les organisateurs également qui se sont décarcasser à faire cette CO dont au final nous ne profiterons pas. A vouloir faire trop compliqué…

Petite anecdote : Lors du parcours vélo, je vous rassure nous étions bien lucides, nous avons vu une chèvre grimpée sur le dos d’un âne pour manger les feuilles d’un arbre…LA classe !