SOT Mulsanne : Ouverture by Night de la Saison 4 !

Hier soir, nous vous avons retrouvé pour attaquer cette saison de randonnées en orientation sur le site de Mulsanne situé près du rond point des 24 heures du Mans.

Les Azimutés toujours d'attaque !

Quelques jours après leur traversée de la Corse en 11 jours via le GR20 (180kms et 10000 m de D+), une bonne partie des azimutés était au départ du Raid'Ox.

Aziraid 2017 : Les résultats sont en ligne.

Un grand merci à tous les participants d'avoir bravés la nuit pour cette 7ème édition de l'Aziraid. Nous voulions vous proposer un raid spécial avec une arrivée au beau milieu de la nuit. On espère que cela vous aura plus.

SOT Allonnes : Clap fin du SOT Saison 3

C’est avec l’arrivée d’une météo printanière que s’est déroulée la dernière étape du Sarthe Orient’ Tour. Vous avez été 84 équipes à participer à cette Rand’O dans le sympathique parc de Chaoué. Nous tenons à remercier la commune d’Allonnes de…

Boutique

1213 filetdechet

Calendrier

SOT Mulsanne
21 octobre 2017
La Cham’O Gonterienne
18 novembre 2017
Raid Ox Luna
24 novembre 2017
SOT Le Mans
10 décembre 2017
SOT Pruille le Chétif
21 janvier 2018
SOT La Gémerie (Arnage)
11 février 2018

0413 ecoraidroussardRéveil matinal et glacial en ce dimanche matin pour le premier raid comptant pour le Challenge 72. Le RdV est donné à 7h30 à 4 km de l’aire de départ pour la dépose d’un des 2 VTT.

(Photo : © Arnaud Despelchain)

Je retrouve  PAM pile à l’heure et nous en profitons donc pour déposer tout notre barda afin de voyager le plus léger possible sur la première partie du parcours (c’est toujours ça de gagné) avant de rejoindre le départ.
Nous retrouvons sur place pas moins de 7 autres équipes d’Azimut inscrites sur le parcours aventure et dissertons sur la tenue adéquat afin d’aborder sereinement ce raid et surtout sur la première épreuve, la Fred’O, qui fait tant parler. Petite révision de dernière minute dans le camion de Wiwi et c’est parti pour le briefing.
Premier moment de solitude pour certaines équipes qui, visiblement, n’ont pas pris le temps de lire les explications mises en ligne quelques jours plus tôt (contrairement à nous ). Et oui un raid ça se prépare …
Le départ est lancé et toutes les équipes partent groupées vers un 1ier parc à vélo d’où PAM part pour un suivi d’itinéraire de 3,5 km pendant que je me rends vers la zone de cette fameuse épreuve. La carte à la main, dans le brouhaha ambiant, j’essaye de m’orienter dans un champ de piquets, interpelé toutes les 10 secondes par divers concurrents n’ayant pas saisi toutes les subtilités du jeu. Je suis obligé de recommencer la première zone 3 fois car pris d’un affreux doute ou tout simplement déconcentré (désorienté) par les diverses questions auxquels j’essaye gentiment de répondre tant bien que mal. Et à 10 min de pénalité, il est plus prudent de prendre quelques secondes de plus afin d’assurer. Les 2 zones réalisées, je vois PAM en finir de sa petite promenade matinale, une dernière petite vérif. et je file vers la zone de transition retrouver mon acolyte.
Je passe le relai à PAM et part récupérer le vélo pour, à mon tour réaliser le suivi d’itinéraire pendant que PAM se bat avec le jeu d’orientation. Le tour se boucle rapidement sans grosse difficulté avec Wiwi en ligne de mire à 200 – 300 mètres.
Je rejoints PAM une seconde fois dans la zone de transition et partons ensemble sur un run & bike de 7 km. La première partie est plutôt roulante et je constate qu’on doit être dans le trio de tête. C’est bon ça… Dans une partie un peu plus vallonnée, je me fais déposer par Gaétan & Mika qui envoient du bois malgré la difficulté. Pat & Matthias nous rattraperont sur la seconde partie du parcours mais seront obligé de rebrousser chemin à cause d’une balise non pointée (rien de sert de courir …).
Nous récupérons le 2ième vélo pour une VTT’O de 18 km. Malgré une carte aux contrastes un peu fadasse nous obligeant à nous arrêter souvent afin de vérifier le parcours, nos choix sont correctes et balises s’enchainent sereinement. Le manque d’entrainement hivernal se fait néanmoins déjà cruellement ressentir et j’ai un mal de chien à suivre le rythme que m’impose PAM avec son 29 pouces tout neuf (c’est le vélo ou le bonhomme … ???), ce qui se traduit par une remonté de quelques équipes dont un Pat & un Matthias plus qu’énervés. Le cuissard de Matthias s’en souvient encore… (je vous laisse imaginer ce que vous voulez …)
Arrivé à la CO de Mézière, nous retrouvons Pat finissant son traçage, qui nous propose de faire course commune. C’est avec plaisir que nous acceptons, ce qui nous permet d’économiser 5 bonnes minutes de traçage et une CO à 4 c’est toujours mieux qu’à 2. Pas de grosse difficulté hormis la dernière où nous avons jardiné 2-3 minutes avant de se décider de la chercher de l’autre coté de la rive, les 10 balises se ramassent en ¾ h.
Nous enfourchons nos destriers pour repartir ensemble sur une VTT suivi d’itinéraire et, 400 mètres après le départ, c’est le drame …. Une branche ou vraisemblablement un croisement audacieux a eu raison de mon dérailleur et voilà donc, sur une erreur de débutant,  la course terminée pour nous alors que nous en étions à peine à la moitié. Grosse frustration d’autant que nous n’étions pas si mal classé dans cette première partie. C’est donc la mort dans l’âme que je bricole une solution de fortune afin de rallier l’arrivée au plus court.
Je démonte ce qu’il me reste de dérailleur et je raccourci donc la chaine afin de me créer un single speed de fortune.
C’est à ce moment que PAM, visiblement confiant sur ma réparation sommaire, me propose de finir le raid, à notre, enfin plutôt, à mon rythme certes mais dans le but de se faire plaisir et grappiller quelques points au classement du Challenge 72.
Dans les parties roulantes, mon bricolage tient le choc mais dans les portions grasses et les patates c’est une autre histoire. Au prix d’un effort non négligeable, les kilomètres défilent néanmoins doucement mais surement à un rythme proche d’une sortie du 3ième âge (avec tout le respect que j’ai pour le 3ième âge), le tout ponctué par de nombreux arrêts afin de recaler la chaine, me demandant finalement si le jeu en vaut la chandelle.
Nous arrivons enfin sur un trail de 4 km sur lequel nous croisons dés le début Pat et Matthias qui viennent d’en finir. Ils nous ont donc mis 4 km dans la vue sur la section précédente. Mon moral en prend un coup et je traine la patte derrière un PAM en grande forme qui mène l’allure.
Retour sur les VTT pour un nouveau suivi d’itinéraire de 6 km gras et vallonné à la vitesse moyenne d’un escargot anémique, sur lequel nous nous faisons doubler sans pouvoir lutter un minimum afin de conserver quelques précieuses places. Et merde …
Nous arrivons (enfin) sur la dernière CO sur laquelle je retrouve progressivement plaisir à ramasser les quelques balises qui nous séparent de l’arrivée. PAM oriente la première partie, moi la seconde et grâce à Guiffus qui tombe sur une balise mal cartée, nous évitons de jardiner trop longtemps et perdre encore plus de temps qui devient de plus en plus précieux à nos yeux.
Nous enfourchons nos VTT pour  rejoindre la zone de départ par la route (ouf)  où nous attend le canoë pour 2 boucles entrecoupées par un portage archi boueux.
Un aller – retour au stand de tir à la sarbacane, une formalité rondement menée afin de nous éviter un tour de pénalité auquel je ne tenais pas plus que ça et un dernier petit effort pour rejoindre l’arrivée en réalisant un ultime tour de plan d’eau en VTT clopin-clopant.
De nombreuses équipes sont bien entendu déjà arrivées mais nous sommes globalement satisfaits de ne pas avoir jeté l’éponge et d’en avoir fini avec ce raid raide convaincu en revanche d’être dans les profondeurs du classement. Nous apprendrons un peu plus tard que malgré les différentes galères, nous finissons à une honorable 14ième place.
Azimut 72 est encore une fois présent sur tous les podiums avec une belle 1ière place pour les filles (Manu & Céline), une belle 1ière place également en mixte avec Amélie & Francky et bravo aux Willy²  qui finissent 3ième.
La saison démarre très fort pour Azimut 72.